Champignons toxiques


Comestible ou toxique ?

La comestibilité des champignons
va de savoureux et sain à mortel

L'éventail de la comestibilité des champignon est totalement ouvert. Certaines espèces comme l'Amanite Phalloïde envoient chaque année son lot d'insouciants au cimetière. Cependant, peu de champignon sont vraiment mortels. La plupart son insipides mais certaines variétés, comme la truffe, ravissent les gourmets les plus exigeants.

Test toxicite

tous ces éléments appartiennent à la mortelle amanite phalloïde, sauf un. Reconnaissez-le.
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
parmi ces champignons, un seul est mortel, lequel ?
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
un seul de ces champignons est comestible, lequel ?
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quelle est la substance toxique dans l'amanite phalloïde ?
des cyclopeptides
l'arsenic
la muscarine
quizz champignon
si vous consommez ce champignon, que vous guette-il ?
la mort
des somnolences
des vomissements et des diarrhées
lequel de ces champignon peut entraîner la mort plus d'une semaine après l'ingestion ?
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
quizz champignon
des champignons non toxiques peuvent intoxiquer dans certaines condtions particulières. Toutes les raisons suivantes sont exactes sauf une, laquelle ?
ils contiennent des métaux lourds
ils sont radioactifs
ils ont été parasités par un autre champignon
quizz champignon
en Amérique centrale, on utilisait ce champignon : 
pour empoisonner les flèches
comme condiment de la viande de bœuf
dans des rites divinatoires
quizz champignon
après ingestion de ce champignon :
vous êtes atteint de tachycardie avec hypertension
votre rythme cardiaque diminue et vous subissez une importante baisse de tension
vos reins sont détruits
quel est le champignon qui, au moyen âge, était responsable de nombreuses gangrènes, appelées feu de Saint-Antoine ?
cortinarius orellanus
ascomycotina
coprinus atramentarius